Ham : le chimpanzé de l’espace


Le 25 mai 1961, le Président John Fitzgerald Kennedy, fraîchement élu, exacerbé par les soviets en avance dans la conquête spatiale, décide de mettre tous les moyens pour qu’un américain marche sur la Lune et revienne sain et sauf dans les 10 ans à venir. En effet, l’Union Soviétique a une avance considérable dans la conquête spatiale.  A la fin de la seconde guerre mondiale, l’Union soviétique récupère la technologie des missiles V2 du régime Nazi et acquiert rapidement la maîtrise de ces missiles hyper puissants.

Derniers calculs pour la Nasa en 1961, le 1er astronaute américain, Alan Shepard, va bientôt partir dans l’espace pour 15 mn – LIFE

En 1961, aucun vol orbital habité américain n’a alors été réalisé. A contrario, les russes multiplient les sorties avec  une chienne en 1957, un homme en 1961 (et bientôt  une femme en 1963). La NASA prend le taureau par les cornes – bien retranscris dans le film « Les figures de l’ombre » – et  lance plusieurs programmes spatiaux destinés notamment à préparer les futures expéditions lunaires.

La navette du singe

Le programme Mercury lancé en 1958 est  destiné à préparer le premier vol d’un astronaute américain. Le 31 janvier 1961, les Etats-Unis décident d’envoyer un chimpanzé dans l’espace afin d’étudier la résistance d’un être vivant au décollage et dans l’espace. Ham est l’heureux élu.

Ham a été sélectionné parmi 40 chimpanzés

Ham est né au Cameroun en août 1956. Ramené par des trappeurs, il est élevé à Rare Bird Farm à Miami puis  acheté par l’U.S. Air Force. Ham est l’acronyme du laboratoire Holloman Aerospace Medical Center situé dans l’État du Nouveau-Mexique.

Désigné initialement comme le chimpanzé 65, Ham est sélectionné parmi 40 chimpanzés dans le cadre de la mission MercuryRedstone 2 , deuxième vol opérationnel du programme Mercury.

Un vol dans l’espace, une pomme

Après un vol suborbital de 6 minutes culminant à 250 km d’altitude, sa capsule amerrie dans l’océan Atlantique où il est récupéré en bonne santé sur le destroyer « Ellison ».

Ham est repêché par la Navy

Durant le vol, la capsule s’est dépressurisée en partie mais Ham était protégé par sa combinaison spatiale. Chose incroyable, tout au long de son vol, Ham réalise des tests de logique.

Les résultats de ces derniers sont pratiquement aussi bons que ceux qu’il avait exécutés au sol.  La Nasa a la confirmation que les capacités intellectuelles ne sont pas diminuées  dans l’espace. Pour le récompenser, alors qu’il se trouve encore dans sa capsule, on lui tendit une pomme qu’il saisit avec un large sourire.

Un vol dans l’espace vaut bien une pomme…

John Glenn peut y aller

Après son vol, John Glenn sera  le 20 février 1962 le premier astronaute américain à réaliser un vol orbital autour de la Terre dans le cadre de la mission Friendship 7 du programme Mercury, 10 mois après le vol du soviétique Youri Gagarine.

John Glenn le premier astronaute américain à effectuer un vol orbital autour de la Terre suite au vol de Ham.

Quant à Ham,  il vivra 17 ans au Parc zoologique national de Washington, puis au Zoo de Caroline du Nord à Asheboro, où il mourut en 1983 à l’âge de 26 ans. Sa tombe se trouve devant le Musée de l’histoire spatiale du Nouveau-Mexique à Alamogordo.

 

Share Button

Leave a Reply