Lucky Teter : cascadeur de l’enfer


C’est au début des années 30, qu’un pompiste nommé Earl Teter réunit une bande  de copains pour monter ce qui sera le spectacle de cascadeurs itinérants le plus renommé des Etats-Unis.

En 1934, Earl Teter réunit un petit groupe de têtes brulées pour proposer un spectacle de cascades. Très vite le groupe est baptisé les Hell drivers : conduite de précision,  rampe de saut par-dessus un camion ou un autobus transcontinental, crash auto, conduite sur 2 roues, barrages enflamés…  Tout y est pour impressionner un public subjugué par la bande à Earl « Lucky » Teter.

C’est ainsi que les principaux constructeurs américains et étrangers : Chevrolet , Dodge , Chrysler , Ford , AMC , Nash et Toyota ont compris tout l’intérêt qu’ils avaient à fournir leurs autos pour prouver leur robustesse. Les Hell drivers ont fait merveille.

Lucky Teter a également couru dans l’Indy 500 de 1939. Mais un terrible accident est venu stopper le show Lucky Teter. Le 4 juillet 1942, Teter, âgé de 41 ans, annonce la fin de ses  spectacles pour l’effort de guerre. Ce jour-là, il effectue 3 sauts par-dessus un camion, tentant à chaque fois de pulvériser le  record du monde, en commençant à 41 mètres (135 pieds). Son quatrième et dernier saut de 45 mètre à bord de sa Plymouth 1938 jaune, dédié « à tous les militaires du monde »,  lui brise la nuque. Adieu Lucky.

La voiture de Lucky Teter après son accident

Show must go on…

Les « Teters » Hell Drivers sont dissous en 1943. Un certain Chitwood achète les Teter’s Hell Drivers à la veuve de Teter. La  Ford Motor Company fourni alors des voitures et  finance Chitwood pendant plusieurs années jusqu’au milieu des années 50 puis le show continue avec des Chevrolet.

 

 

 

Share Button

Leave a Reply