Pierre Fillon : Portrait en 10 questions vintage


La Gazette d’Hector a demandé à Pierre Fillon, président depuis 2012 de l’Automobile Club de l’Ouest qui a en charge de l’organisation des 24 Heures du Mans, de se prêter  à l’interview des 10 questions Vintage.

Voiture, cinéma, musique, histoire, collection cachée… pas de langue de bois, partez à la découverte des goûts américains de Pierre Fillon. Un grand merci à lui d’avoir pris le temps de jouer le jeu.

  • Quelle est votre voiture américaine des 50’s ou 60’s préférée ?

Mon modèle préféré est la Ford Mustang.

En savoir+ : La Ford Mustang est  construite par Ford depuis 1964. Fait unique pour la marque Ford, les Mustang arborent leur propre logotype sur la calandre : un mustang au galop. La Ford Mustang commence sa carrière le 17 avril 1964 et fait une entrée fracassante avec  22 000 exemplaires écoulées le premier jour de sa sortie.

  • Quel(le) est votre acteur/actrice américain(e) des 50’s ou 60’s préférée ?

Mon acteur préféré est Paul Newman.

Paul Newman, 1963

Paul Newman est  né le 26 janvier 1925 à Shaker Heights dans l’Ohio.   Acteur, réalisateur, producteur et scénariste américain, il débute sa carrière en 1961 avec « L’Arnaqueur ». D’autres rôles importants émaillent sa carrière :  Luke la main froide (1967), Butch Cassidy et le Kid (1969), L’Arnaque (1973), La Tour infernale (1974), Le Policeman (1981) et Le Verdict (1982). Au cours de sa carrière il obtient 39 nominations cinématographiques dont  un Golden Globe Award pour «Rachel» en 1969 et l’Oscar du meilleur acteur en 1986 pour son rôle dans «La Couleur de l’argent» de Martin Scorsese.

En 1958, Paul Newman épouse au El Rancho Vegas l’actrice Joanne Woodward, qu’il a connue pendant le tournage du film « Les Feux de l’été ». À eux deux, ils battent un record de longévité ; c’est le couple marié à Las Vegas qui a la plus longue durée de vie commune.

En 1968, il découvre la compétition automobile, à l’occasion du tournage du film « Virages » dans lequel il joue le rôle principal, celui d’un pilote des 500 miles d’Indianapolis tentant de concilier sa carrière et sa vie sentimentale. Tombé amoureux de ce sport, il met alors à profit ses fonds propres pour entamer parallèlement une carrière de pilote de course. Il parvient à décrocher la deuxième place des 24 heures du Mans 1979 en équipage avec Rolf Stommelen et Dick Barbour sur une Porsche 935.

En 1995, Paul Newman remporte aussi une victoire de catégorie à l’occasion des 24 heures de Daytona (3e au classement général sur Ford Mustang  après une 5e place en 1977 sur Ferrari 365 GTB).

Quel(le) est votre chanteur/chanteuse américain(e) des 50’s ou 60’s préféré(e) ?

Bob Dylan !

En savoir+ : Bob Dylan, est né le 24 mai 1941 à Duluth dans le Minnesota. Auteur-compositeur-interprète, musicien, peintre, poète américain, il est une des figures majeures de la musique populaire.

Ses œuvres les plus célèbres datent majoritairement des années 1960. Ses chansons font écho aux troubles américains du moment comme Like a Rolling Stone, Ballad of a Thin Man, All Along the Watchtower, Masters of War ou encore Gates of Eden. Certaines de ses chansons comme Blowin’ in the Wind et The Times They Are a-Changin’ sont devenues des hymnes anti-guerre, en particulier contre la guerre du Vietnam, et des mouvements civils de l’époque.

L’un de ses albums studio, Modern Times, publié en 2006, est entré directement à la première place dans le classement Billboard 2008 et a été nommé Album de l’année par le magazine Rolling Stone.

Le prix Nobel de littérature 2016 lui est décerné à 75 ans « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d’expression poétique ». Bob Dylan est le  premier musicien à être récompensé par l’académie depuis la création du prix en 1901.

  • Quel est l’’événement historique américain des 50’s ou 60’s qui vous a le plus marqué ?

L’assassinat de JFK en 1963 à Dallas reste gravé dans ma mémoire.


En savoir + :
L’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, trente-cinquième président des États-Unis, a lieu le vendredi 22 novembre 1963 à Dallas au Texas à 18 h 30 heure française. Après la traversée du cortège présidentiel à vitesse réduite dans le centre de la ville le convoi passe sur Dealey Plaza, JFK est mortellement blessé par des tirs d’arme à feu.

Quelques heures après la fusillade, un homme, Lee Harvey Oswald, estt arrêté dans un cinéma pour avoir tué un policier. Identifié comme un des employés du dépôt de livres, lieu dont des témoins ont perçu des tirs sur le cortège, et où l’on a retrouvé, au cinquième étage du bâtiment, un fusil à lunette lui appartenant, il est considéré par la police de Dallas comme le suspect de l’assassinat du président. Deux jours après, lors de son transfert à la prison de Dallas, il est à son tour assassiné par Jack Ruby, un propriétaire de boîte de nuit.

Afin de dissiper les doutes et interrogations concernant un complot d’assassinat, Lyndon Johnson nomme une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur les faits. Les conclusions de la Commission Warren, établissant la seule culpabilité d’Oswald dans l’assassinat, n’empêchent pas les contestataires et critiques. Ceux-ci se focalisant sur la non prise en compte de témoignages et de pièces du dossier, ainsi que sur la théorie de la balle unique, selon laquelle une seule balle avait causé trois blessures en traversant les corps de Kennedy et du gouverneur Connally. Les conclusions officielles sont aussi remises en cause lors de l’enquête du procureur Jim Garrison, aboutissant à un procès retentissant mettant en accusation l’homme d’affaire Clay Shaw pour conspiration d’assassinat.

En 1976, une seconde commission d’enquête, le House Select Committee on Assassinations, est chargée de réexaminer les pièces et éléments sur l’assassinat de Kennedy. Tout en confirmant l’essentiel des conclusions du rapport Warren, elle conclut cependant à la présence d’un second tireur, et par conséquent à la possibilité d’un complot.

  • Quel est votre endroit fétiche aux Etats-Unis ?

J’aime beaucoup Carmel en Californie.

En savoir + : Carmel ou plus exactement Carmel-by-the-Sea est une municipalité américaine de Californie, située à environ 150 km au sud de San Francisco. Elle compte plus 4 000 personnes hors saison touristique.

Le Forest Theater de Carmel

Carmel est fondée en 1902 par des artistes qui apprécient la beauté du lieu. La localité accueille de nombreux écrivains mais également des photographes. Elle est connue pour son Forest Theater. Très touristique, elle a eu pour maires plusieurs poètes ou acteurs et un certains Clint Eastwood de 1986 à 1988.

Clint Eastwood, ancien maire de Carmel, en méditation devant sa Jaguar XK120

Carmel compte beaucoup de galeries d’art. De la plage de Carmel, on peut voir le célèbre golf de Pebble Beach.

 

 

 

 

 

  • Un objet mythique pour vous ?

Mon objet mythique est le téléphone à cadran.

En savoir + : Le téléphone automatique  a été inventé par Almon Strowger, aux États-Unis vers 1891. Celui-ci, entrepreneur de pompes funèbres, soupçonnant les opératrices de privilégier son concurrent, veut éliminer les opérations manuelles lors de l’établissement d’une communication.

L’intérêt du téléphone automatique est d’appeler directement un correspondant sans passer par une opératrice. L’usager décroche le combiné de son téléphone puis transmet à une machine, à l’aide d’un cadran mobile, la série de chiffres identifiant son correspondant (son numéro de téléphone). Le commutateur automatique est  testé en France dès 1912 à Nice.

  • Un vêtement ou accessoire dont vous ne vous lassez pas ?

Le scooter !

En savoir+ : Le premier véhicule s’apparentant à un scooter est fabriqué en 1902 par la marque française Auto-Fauteuil.

En 1922, l’actrice Gaby Morlay est photographiée sur un petit engin baptisé « scooter », cette photographie est publiée dans l’Histoire de l’automobile et du cycle éditée par le magazine L’Illustration.

Gaby Morlay sur son « scooter »

La légende de cette photo était la suivante : « En 1922, parmi les automobiles à deux roues, on vit apparaître la plus petite de toutes, le scooter. C’est là un terme anglo-saxon, qui appartient à l’argot américain. Il signifie à peu près : qui court, qui file, et s’appliquait à un instrument amusant, en vérité un grand jouet. C’était la pédalette dont se servaient les enfants, à laquelle on avait appliqué un petit moteur à explosion. C’était une motocyclette pour rire, ou pour sourire. Mais elle n’a pas vécu ».

La première vague de scooters, des années 1950 au milieu des années 1970, constitue un véritable phénomène de société ; chaque pays voit naître des dizaines de constructeurs locaux.

 

 

  • Vous repartez dans les 50’s ou 60’s, quel métier exercez-vous ?

Je repars dans les années 50, je deviens pilote de course.

 

 




 

 

 

  • Votre passion/collection inavouable  (tant pis il faut se lancer) ?

J’avoue : les trains !

 

 

 

 

 

  • Votre plus beau souvenir des 50’s ou 60’s ?

Mon plus beau souvenir reste le 1er homme sur la lune en 1969 : Neil Armstrong.

Neil Armstrong

En savoir + : Après avoir obtenu son diplôme de Purdue, Armstrong décide de devenir pilote d’essai. Il postule auprès de la NACA, organisme de recherche aéronautique ancêtre de la NASA. Sa candidature est retenue et il y entre en mars 1955.

Armstrong réalise son premier vol dans un avion fusée, le 15 août 1957, avec le Bell X-1B, à une altitude de 18,3 km.

En mai 1958, il est sélectionné pour faire partie du programme « Man In Space Soonest » de l’Armée de l’Air américaine. Au cours des mois qui suivent l’annonce du recrutement du Groupe d’astronautes  par la NASA, il est de plus en plus enthousiasmé par le programme Apollo et par la perspective de découvrir un nouvel environnement aéronautique. Mais la candidature d’Armstrong arrive environ une semaine après la date limite fixée au 1er juin 1962. Dick Day avec qui Armstrong avait collaboré étroitement à la base d’Edwards et qui travaille à ce moment-là au Manned Spacecraft Center, glisse le dossier dans la pile des candidatures à étudier.

Le 13 septembre 1962 Deke Slayton appelle Armstrong et lui demande s’il veut faire partie du Groupe d’astronautes  baptisé par la presse américaine « The New Nine » (les neuf nouveaux). Armstrong accepte sans hésitation. En 1966, Armstrong effectue son premier vol spatial à bord de Gemini  et réalise le premier amarrage de deux engins spatiaux. Il est sélectionné comme commandant d’Apollo 11, la première mission à se poser sur la Lune.

Le 20 juillet 1969, il pilote le module lunaire Apollo qui alunit. Avec son copilote Buzz Aldrin, Armstrong réalise une sortie extravéhiculaire d’une durée de deux heures vingt qui constitue les premiers pas de l’homme sur un autre corps que la Terre.

 

Merci à Pierre Fillon, et vivement les 24h du Mans, à qui le tour ?

L’actu des 24h du Mans pour rappel :

24h du Mans 2017 : du 17 au 18 juin 2017

Le Mans Classic 2018 : du 6 au 8 juillet 2018

Billeterie ici

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

1 Response


  • […] Pour Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : « Le succès de cette 9ème édition du Mans Classic est évidemment une satisfaction, mais surtout aussi une très grande fierté et un immense plaisir pour nous, organisateur avec Peter Auto. L’engouement de tous ces concurrents, de ces collectionneurs, des exposants et surtout de ces très nombreux spectateurs pour ces machines qui ont couru les 24 Heures du Mans ou évolué en Endurance, témoigne de la Légende toujours bien vivante de cette discipline et de cette course mythique. Cette réussite conforte notre mission, à l’ACO, au quotidien, à savoir: poursuivre et impulser l’histoire des 24 Heures au présent et au futur. » […]

Leave a Reply