Cadillac Cyclone : Space cowboy


Une Cadillac est aux Etats-Unis ce que serait une DS Citroën en France. Une voiture avant-gardiste, un rien élitiste et qui suscite la convoitise de n’importe quel automobiliste. Cadillac s’est toujours fixée comme mission de rendre ses voitures inoubliables.

1959 CycloneEn 1958,  Harley Earl, alors Vice-Président de General Motors, lance, ce qui sera son dernier concept Car : la Cadillac Cyclone. Ce concept a  la particularité de disposer d’un radar anti-collision.

L’époque est baignée par la conquête spatiale. La majorité des concepts car des 50’s – Oldsmobile Golden Rocket, Buick Centurion, Lincoln Indianapolis – sont audacieux et font fortement référence à l’aéronautique et en particulier aux avions de chasse. Ce Concept Cyclone n’y échappe pas. Il propose un moteur V8 à combustion interne et développe 325 chevaux.

Un radar anti-collision

Il dispose d’un dispositif radar de détection anti-collision, situé à l’intérieur de chacun des cônes présents aux pointes de son capot aussi appelés Dagmar. Ce système est censé prévenir les accidents. « Comment ça marche ?  » comme dirait Michel Chevalet. Ce dispositif scanne la route et émet un signal sonore. Un voyant d’avertissement sur le tableau de bord prévient d’un possible obstacle sur sa route.

59cyclone1Les portières, quant à elles, donnent accès à l’habitacle et coulissent par une simple pression sur un bouton. Le toit transparent se lève et se range dans la partie arrière. Cette bulle de verre est recouverte d’une fine couche d’argent destinée à réfléchir les rayons solaires afin de ne pas transformer l’habitacle en serre.  Longue de 5 m, la Cyclone possède  4 phares escamotables sous le capot. Les embouts chromés en bas des ailes sont les sorties d’échappement. Par ailleurs, un ingénieux système d’interphone permet aussi aux passagers de converser avec des personnes en dehors du véhicule sans avoir à ouvrir la bulle faisant office d’habitacle.

Un modèle final plus sage

cadillac-1959-cycloneLa dernière version de la Cadillac Cyclone est un peu différente du concept-car initial. Harley Earl souhaite qu’elle dispose de large ailerons à l’arrière – les fameux tailsfin – mais celui-ci doit quitter l’aventure Cadillac après la présentation de son prototype sur le circuit mythique de Daytona en Floride. William Mitchell est donc choisi pour être le nouveau designer en chef . Mitchell réduit drastiquement la taille des ailerons arrières. Il trouve le système de suspension à air problématique et décide de le remplacer par des ressorts hélicoïdaux.

nywf-cycloneLa Cyclone est donc le dernier concept-car proposé par Harley Earl avant qu’il ne prenne sa retraite en 1958. Avec Mitchell comme responsable de design, les ailerons arrières sont coupés, les feux arrières déplacés vers les extrémités des pare-chocs, les enjoliveurs redessinés et la peinture blanche perle est délaissée au profit d’une peinture argent.

Ce dernier concept est aussi la fin d’une époque : les 50’s. Les concept cars des 60’s seront plus sages et moins portés vers l’aéronautique. L’influence de l’Europe et notamment  de ses célèbres designers italiens y seront pour beaucoup.

protos-toronto-cadillac-cyclone-1959-4

 

Share Button

2 Responses


Leave a Reply