Plymouth XNR : un plaisir asymétrique


Depuis le début des années 50, Virgil Exner, le très créatif et influent chef du design du groupe Chrysler collabore avec Ghia, le non moins renommé carrossier turinois.

1960 Plymouth XNRAu cours de l’année 1960, Chrysler présente le biplace futuriste Plymouth XNR conçu avec Ghia. Le sigle XNR est un auto-hommage (et oui certains le font) à Virgil Exner dont la Plymouth est la seule création à porter son nom.

L’idée ? Chrysler souhaite mettre à son catalogue une voiture de sport pour concurrencer la Corvette. Exner décide alors de construire un concept car. Dès sa présentation au public, la XNR fait la une des principaux magazines automobiles généralistes contemporains.

Une carrosserie asymétrique

Plymouth Valiant - 1960

Plymouth Valiant – 1960

Cette biplace repose sur le châssis de la compacte Plymouth Valiant. Avec ce concept, Exner fait parler son goût prononcé pour les carrosseries asymétriques et néo-classiques. La face avant sert à la fois de calandre et de pare-chocs,  un trait stylistique révolutionnaire pour l’époque.

plymouth-xnrOn remarque tout de suite l’aileron vertical prenant naissance derrière la tête du pilote un peu à l’image de Jaguar Type D qui a gagné les 24h du Mans de 1955 à 1957. L’immense renflement pour la prise d’air sur le capot interminable et les ailes latérales sont  en forme de nageoires. Ce bossage de capot, placé côté conducteur, continue jusqu’au tableau de bord, où un saute-vent arrondi joue les « pare-mouches ». Ce bossage se poursuit au niveau de l’appuie-tête du conducteur, qui se finit en aileron dont l’arrière intègre un pare-chocs chromé en forme de croix histoire de finir de vous «crucifier».

Un modèle dérivé pour Simenon

Ghia Plymouth Asimmetrica de l'écrivain Georges Simenon

Ghia Plymouth Asimmetrica de l’écrivain Georges Simenon

Un couvre-tonneau masque l’emplacement du passager, placé plus bas que celui du pilote. Les longs embryons d’ailerons abritant les clignotants avant sont rappelés par des arêtes au-dessus des roues arrière. L’ensemble est atypique mais génial. A noter également qu’une autre version beaucoup plus sage a été construite sous le nom de Ghia Assimmetrica et l’une d’elles fut acquise par le célèbre romancier belge, Georges Simenon alias « le veinard ».

1960-plymouth-XNR-concept-13Tout dans cette voiture est asymétrique : les cadrans du tableau de bord, le siège passager décalé, le double pare-brise (l’un bombé fixe, l’autre plat et repliable).

Un V6, 250 cv, 240 km/h

Sous le long capot, se trouve un 6-cylindres incliné Chrysler de 2,8 litres développant 250 chevaux à 7500 tours/minute et capable de propulser la XNR à plus de 240 km/h.  Des performances de classe internationale pour l’époque car la mécanique est issue de la grande série.

plymouthXNR1_Après le départ de Virgil Exner de chez Chrysler en 1962 pour fonder son propre bureau de style, la Plymouth XNR se retrouve vendue à un propriétaire suisse qui tient une boucherie à Genève avant d’atterrir dans la collection privée d’un grand amateur d’automobiles, le Shah d’Iran. Une photo du véhicule est même prise au Koweït et figure dans le numéro de mai 1969 du National Geographic.
La Plymouth XNR vaut aujourd’hui près d’1 million de $ aux enchères. Rançon de la gloire pour un modèle unique et asymétrique.exner50

Share Button

1 Response


Leave a Reply