GM Futurliner : L’Eléphant rouge Roi de la parade


En 1939, Harley Earl, père de la Corvette, supervise pour General Motors la conception d’un bus avant-gardiste destiné à promouvoir le groupe à  l’Exposition universelle : le GM Futurliner.  Plusieurs de ces bus seront utilisés ensuite pour la Parade du Progrès de 1940  puis celle de 1953.pop4-0689-resized-600

Un projet nommé : Parade du progrès

Qu’est-ce que la « Parade du progrès »  me direz-vous ? GM utilise ce véhicule pour une exposition itinérante, appelée « Parade of Progress », où sont présentés des objets innovants tels que les téléviseurs, radars, moteurs d’avion, micro-ondes, … on doit cette Parade du Progrès au directeur de recherche de GM, Boss Kettering Charles.

La "Parade of Progress"

La « Parade of Progress »

La parade commence en 1936, avec huit camions Streamliner construits à cet effet, remplacés en 1941 par les Futurliners. Douze Futurliners sont construits au total. L’exposition itinérante s’arrête pendant la Seconde Guerre mondiale, mais est relancée en 1953 avec des bus restaurés.

Huit bus Art déco de 400 ch

Le GM Futurliner est « propulsé » par un 400 ch qui ne dépasse pas les … 65 km / h. En effet, long de 10 mètres et haut 3,5 mètres, ce drôle d’engin fuselé pèse 15 tonnes.

Parade of ProgressL’extérieur de chaque Futurliner est habillé de détails Art déco grâce au talent du designer Robert E. Bingman. Chaque camion a huit roues, quatre sur chaque essieu. Chaque jante fait 20 pouces, entourée d’ un pneu sur mesure US royal à bande blanche du plus bel effet.

La large bande de chrome balayée autour de chaque véhicule, fait allusion à la technologie, tandis que la forme aérodynamique est caractéristique du design américain de l’époque. Les concepteurs ont également été inspirés par le bombardier Boeing Flying Fortress lancé en 1935, et incorporé un dôme de verre pour la cabine.

28b0d8268b59388a31e2a39237cbbd27Un motif graphique blanc ailé met en valeur le lettrage GM sur le nez du camion. La couleur et la vitesse de pointe timide du bus lui vale le  surnom d’ Eléphant rouge.
1950 General Motors Futurliner Parade of Progress Tour Bus 4Bien que chaque véhicule soit énorme, il ne contient que des sièges pour trois personnes. « Le pilote » accède au haut du cockpit par une porte avant et un escalier, situés près de la roue avant droite. Le conducteur est assis au centre, sur une chaise rembourrée en deux tons chaux et vinyle vert. Une banquette pour deux est située à l’arrière de la cabine.1939_GM_Futurliner_For_Sale_Inside_resize

Un bus couteau suisse à 4 000 000 $

cars-period-futurliner-3-800x533L’étroitesse de l’intérieur vient du fait que la majorité de l’espace est  destiné à l’exposition. Chaque Futurliner présente une nouvelle technologie.

Le côté du véhicule comprend deux portes à commande électrique qui s’ouvrent pour donner accès à l’exposition présentée à l’intérieur du bus.

Le toit s’ouvre également et est composé de spots alimenté par un générateur portable. Chaque véhicule est aussi équipé d’ un système de sonorisation puissant.

teaserbox_44600089Neuf Futurliners existent encore aujourd’hui. Un d’entre eux  a été mis en vente aux enchères en 2006 et a atteint la somme de 4.000.000 $. Inutile de rappeler qu’un éléphant ça coûte énormément.

 

Share Button

Leave a Reply