Holland Tunnel de New York : une catwalk car pour le trafic


Le Holland Tunnel, autrefois connu sous le nom de Hudson River Vehicular Tunnel ou de Canal Street Tunnel, est un des deux tunnels autoroutiers qui traversent l’Hudson river pour relier l’île de Manhattan à New York  à Jersey City dans le New Jersey, sur le continent.

Construit entre 1920 et 1927, le tunnel a été baptisé du nom de l’ingénieur en chef responsable des travaux, Clifford Milburn Holland  décédé avant l’achèvement de l’ouvrage. C’est l’un des premiers tunnels au monde à bénéficier d’une ventilation, assurée par d’énormes ventilateurs de 24 m de diamètre.

Le Holland Tunnel est double, chaque galerie abritant une chaussée à 2 voies. La galerie nord mesure 2,610 km et celle du sud 2,550 km. Elles sont construites sous le fond du fleuve, à 28 m sous le niveau de la mer.

Le projet pour franchir l’Hudson a été élaboré par une commission mixte, créée en 1906 par la ville de New York et l’État du New Jersey. Le plan initial prévoyait la construction d’un pont, mais il fut abandonné en 1913. En effet, sa hauteur aurait dû dépasser 60 m, afin de ne pas gêner le trafic fluvial et maritime.

Un système de ventilation innovant

Les travaux débutèrent en octobre 1920. En 1924, juste avant que ne s’opère la jonction entre les deux équipes de percement du tunnel, Holland décéda à l’âge de 41 ans. Son successeur, Milton H. Freeman, mourut également après quelques mois de travail sur le projet. C’est alors Ole Singstad qui reprit la direction des travaux et mit au point son système de ventilation innovant.

La construction du tunnel nécessitait que les ouvriers travaillent sous atmosphère à haute pression, afin d’empêcher l’eau du fleuve d’entrer dans les caissons. Les travailleurs devaient traverser une série de sas pour rejoindre leur poste.

Ouvert le 13 novembre 1927, le tunnel connut un succès immédiat. Dès le premier jour d’exploitation, 51 694 véhicules l’empruntèrent, en payant 50 cent, le péage devant rembourser les 48 millions de dollars de coût de construction.

En 1949, un incendie survenu à bord d’un camion transportant des produits chimiques causa d’importants dommages dans la galerie sud, et fit 66 blessés. Le transit de matières dangereuses fut alors strictement réglementé.

Une catwalk car pour la police

La catwalk car de la police en 1955 dans le Holland tunnel

Un astucieux système de voiture-passerelle fut installé pour la Police en service dans le tunnel. Lancée en 1955, la catwalk car mesurait 60 cm de large avec un siège pivotant, ce qui permettait de conduire dans les deux sens. Des boutons poussoirs contrôlaient la vitesse, qui pouvait atteindre 20 km/h, avec un moteur de 240 volts et 3 chevaux. Comme l’écrit le New York Times, « la voiture-passerelle était le moyen le plus rapide et le plus sûr de traverser le tunnel pour dépasser les embouteillages ou gérer les pannes ou accidents. » Le policier avait quelques outils pour dépanner les automobilistes.

La catwalk car en 1966

La catwalk car connue quelques restylages au cours de son histoire  jusqu’au printemps 2011. Après les attentats du 11 septembre 2001, le tunnel resta fermé pendant un mois, à l’exception des véhicules des services d’urgence. À sa réouverture, on adopta de nouvelles mesures restrictives : interdiction aux voitures transportant une seule personne et aux camions.

Pour l’anecdote, le film catastrophe Daylight (1996), avec Sylvester Stallone, se déroule dans le Holland tunnel.

Share Button

Leave a Reply