Studebaker Avanti : reine de Bonneville


En 1963, Studebaker envoie une Avanti traverser les Etats-Unis en long et en large pour promouvoir la robustesse des pneus Sears Allstate. La dernière étape de ce périple se termine au Lac salé de Bonneville, où Andy Granatelli, champion des 500 miles d’Indianapolis, pulvérise le record de vitesse à près de 316km/h.

Mal aimé, mal produit, la Studebaker Avanti, lancée en 1962, est aujourd’hui un modèle recherché en raison de sa rareté et de ses lignes si particulières que l’on doit à Raymond Loewy .

Raymond Loewy avec sa Studebaker Avanti

En 1961 fut créé un prototype d’usine à partir du modèle en fibre de verre proposé par l’équipe de Raymond Loewy avec un moteur R-2 : l’EX 2942. Les panneaux de carrosserie furent moulés à partir du modèle d’argile du Studio de design de Studebaker à South Bend.

Les pilotes féminines Paula Murphy et Barbara Niellant ont contribué à la renommée sportive de l’Avant en traversant le pays en un temps record.

Le 10 août 1963, une Avanti est prise au hasard sur la ligne de montage puis est équipée des fameuses gommes Sears Allstate.  Elle est conduite par le journaliste Bill Carroll et les pilotes Paula Murphy et Barbara Niellant.  Paula Murphy s’élance de Los Angeles le 23 août et atteint New York 49h et 38mn plus tard établissant un record de vitesse d’un océan à un autre. La Studebaker repart ensuite pour San Diego, où elle arrive au bout de 52h et 9mn. Enfin, elle relie Tijuana près de la frontière mexicaine à Vancouver en 29h et 9mn, effectuant le trajet retour en 23h 38mn.In fine, la Studebaker termine son périple à Bonneville ou l’attend le champion d’Indicar Andy Granatelli venus avec trois Studebaker prototypées et suralimentées.

Andy Granatelli et son Avanti prototypé

Patron de Paxton products spécialisée dans les compresseurs, il met au point un nouveau moteur baptisé R-3. Ce nouvel avion de chasse battra 29 records de vitesse dont le mile à plus de 270 km/h. Ce fait d’armes fut présenté dans le film de la marque « Bonneville Record Breaker » (ci-dessous). Studebaker se proclama fièrement comme le fabricant de la voiture de série la plus rapide du monde avec freins à disques à l’avant s’il vous plaît. 

Les trois coupés Avanti quee Granatelli avait acheminées incluaient une voiture d’entraînement, une voiture de secours et la voiture dédiée aux records. L’Avanti rouge présentée dans le film n’était pas la véritable voiture des records qui était, elle, couleur or. La voiture dorée le numéro «9» est celle des records et la rouge portant le numéro «8» son alter ego « promotionnelle ».

L’Avanti n°9, celle des records

Quelques mois plus tard, en octobre, Studebaker revient avec la R-5. Cette version,  la seule construite, était équipée d’ un moteur R-3 modifié avec un système d’injection de carburant directement issu de l’industrie aéronautique et équipé de deux compresseurs Paxton. Ce moteur devait produire 575 chevaux…avec parachute pour la décélération. Cette configuration devait permettre à Granatelli de passer les 322 km/h (200 mph). Malheureusement la voiture rencontra des problèmes de propulsion et ne put dépasser la vitesse de 316 km/h .

Paula Murphy et sa Studebaker des records

A noter que Paula Murphy deviendra la « femme la plus rapide du monde » avec une Avanti poussée à plus de 250 km/h. Lors de ce mois d’octobre plus de 370 records seront établis.

Share Button

Leave a Reply