Natalie Wood : l’enfant star


Natalie Wood de son vrai nom Natalia Nikolaïevna Zakharenko est la  fille d’une danseuse et d’un directeur de cinéma, tous deux émigrants russes née en 1938 à San Francisco. Elle commence une carrière d’actrice à l’âge de cinq ans dans le film La nuit sans Lune, poussée par une mère tyrannique. Son premier succès vient en 1947 dans Le Miracle de la 34e rue.

Nathalie Wood, 5 ans, joue du piano pour sa mère.

Pour les scènes de larmes, la mère de Natalie allait jusqu’à arracher les ailes d’un papillon pour faire pleurer sa fille et satisfaire les réalisateurs. Ambiance. Un jour où Natalie devait traverser un pont sous une pluie diluvienne, la petite fait une chute et se casse le poignet. Sa mère, effrayée à l’idée que le réalisateur ne renvoie Natalie à cause de cette blessure, n’en informe personne et oblige Natalie à se taire et à continuer le tournage sans la faire soigner. En résultera une malformation osseuse très visible, que Natalie Wood dissimulera toute sa vie sous d’énormes bracelets ou des vêtements.

Natalie Wood en 1955

Une adolescence avec les plus grandes stars

La suite est un conte de fée. En 1952, elle rencontre Nicholas Ray dont elle tombe éperdument amoureuse. Elle a quinze ans, lui quarante-cinq. Grâce à lui, elle obtient le rôle de Judy, le premier rôle féminin de La Fureur de vivre (1955) où elle donne la réplique à James Dean.  Rôle qui lui vaudra une nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle féminin et remporte un Golden Globe en tant que révélation. Pendant sa liaison avec Ray, Dennis Hopper devient son amant.

Natalie Wood en indienne dans ‘La prisonnère du désert’

Elle enchaîne l’année suivante avec La Prisonnière du désert, mémorable film de John Ford où elle incarne le rôle d’une enfant de fermiers enlevée par les Indiens et élevée par eux, jusqu’à ce que son oncle, John Wayne, la retrouve. A noter que sa petite sœur Lana Wood, âgée, de 9 ans joue également dans le film. Elle apparaîtra bien plus tard dans le James Bond Les diamants sont éternels avec bien d’autres atours en tant que Plenty O’Toole (Abondance Delaqueue).

Robert Wagner l’homme de sa vie

Robert Wagner et Natalie Wood en 1957 à Palm Springs

En 1956, elle rencontre l’acteur Robert Wagner, qu’elle épouse un an plus tard, le 28 décembre 1957, à Scottsdale en Arizona. Ils se séparent en 1961 et divorcent le 27 avril 1962. Elle a alors commencé une relation avec l’acteur Warren Beatty rencontré dans le film La fièvre dans le sang d’Elia Kazan pour lequel elle est nommée une deuxième fois aux Oscars.

La même année, elle tourne dans la comédie musicale West Side Story. Suit une troisième nomination aux Oscars en 1963, pour Une certaine rencontre film social qu’elle tourne avec le non moins célèbre Steve McQueen.

Natalie Wood et Steve Mc Queen dans ‘Une certaine rencontre’ en 1963

Elle épouse ensuite le scénariste et producteur anglais Richard Gregson dont elle a une fille, Natasha, en 1970, et en divorce pour se remarier avec Robert Wagner, le 16 juin 1972. Ce dernier devient l’acteur vedette de la série L’amour du risque de 1979 à 1984. Une fille, Courtney, naît le 9 mars 1974. Natalie Wood interrompt quelque temps sa carrière pour s’occuper de ses deux filles.

 

 

Une fin tragique non élucidée

Natalie Wood et Robert Wagner photographiés en 1965

Sa carrière prend fin dramatiquement en 1981 quand elle est retrouvée noyée près de l’île californienne de Santa Catalina. Au moment de sa mort, elle tournait le film de science-fiction Brainstorm, qui sortira sur les écrans près de deux ans après, en septembre 1983. Les circonstances de sa mort demeurent floues. L’actrice est retrouvée noyée à deux kilomètres du bateau, en chemise de nuit et chaussettes. Officiellement, sa mort fut considérée comme noyade accidentelle, et cela malgré le fait que l’autopsie constata de nombreuses contusions. Le 16 novembre 2011, le bureau du sheriff de Los Angeles déclare rouvrir l’enquête. Le capitaine du bateau, Dennis Davern livre en novembre 2011 une nouvelle version du contexte de l’accident, qui n’est pas celle de l’époque. Selon lui, une dispute a éclaté entre Natalie Wood et Robert Wagner sous les yeux de Christopher Walken.

Le 11 juillet 2012, la cause de la mort de Natalie Wood passe du statut « accidentelle » à « non déterminée », ce qui relance l’enquête de ce triste soir du 29 novembre 1981. Le 15 janvier 2013, la cause de la mort de Natalie Wood est qualifiée de « noyade et autres facteurs indéterminés », en raison de la présence d’ecchymoses sur l’avant-bras droit, le poignet gauche et le cou. Ces blessures auraient été faites avant l’entrée du corps dans l’eau. Natalie Wood était hydrophobe, elle est enterrée au Westwood Village Memorial Park Cemetery de Los Angeles.

Share Button

Leave a Reply