Lauren Bacall : The Look


Nous sommes dans les années 40, Hollywood vit son âge d’Or et inonde le monde de son lot de stars toutes plus glamour les unes que les autres : Rita Hayworth, Gene Tierney, Janet Leigh… Ronald Reagan. Tous les studios, Warner, Fox et MGM en tête, sont à l’affut le nouveau visage du cinéma. Et c’est une photo publiée dans Harper’s Bazar qui va apporter la lumière : elle se nomme Betty Perske plus connue sous le nom de Lauren Bacall.

Alors que sa mère se trouve au cinéma – ça ne s’invente pas – la petite Betty Joan Perske nait le 16 septembre 1924 dans le Bronx à New York. Ses parents d’origine roumaine l’élève dans la tradition juive orthodoxe (elle est la cousine germaine de Shimon Peres, ancien président de l’État d’Israël et Lauréat du prix Nobel de la paix). Son père prend rapidement la poudre d’escampette alors qu’elle n’a que 8 ans. Sa mère reprend alors son nom de jeune fille : Bacal.

Merci Harper’s Bazar
Très vite, la jeune Betty rêve de devenir actrice et a pour idole Bette Davis. A 17 ans elle débute le théâtre et suis les cours de l’American Academy comme une certaine Catherine Hepburn ou Cary Grant. Elle devient aussi mannequin et dès mars 1943, elle fait la couverture du Harper’s Bazar. C’est alors que le réalisateur Howard Hawks la remarque.

Ce dernier a pour ambition de « créer » un nouveau profil de star de cinéma. Il est le réalisateur de L’impossible Monsieur Bébé ou Scarface. Hawks travaille sur le film Le port de l’angoisse avec Humphrey Bogart dans le rôle titre.

Humphrey Bogart et Lauren Bacll dans « Le Port de l’angoisse » (1944)

Il lui fait passer des essais et l’embauche dans la foulée. Hawks change son prénom pour Lauren (qu’elle n’aimait pas du tout) et Betty ajoute un L à Bacall.

Lorsqu’Howard Hawks lui annonce qu’elle aura pour partenaire Humphrey Bogart, Lauren Bacall ne se montre guère enthousiaste, indiquant qu’elle aurait préféré jouer avec Cary Grant. Bacall est terrifiée par la caméra et garde la tête baissée contre sa poitrine, levant seulement les yeux pour regarder son partenaire. C’est de là que lui vient son surnom « The Look ». In fine, son regard et sa voix rauque si caractéristiques font merveille, le film, sorti en 1944, est un vrai succès.

Quatre films avec Bogart
Howard Hawks enchaîne un deuxième film avec les mêmes acteurs Le grand sommeil (qui sortira en 1946). Dans Les passagers de la nuit, Bogart qui fait son troisième film avec Lauren Bacall s’introduit dans sa loge pour l’embrasser, elle a 19 ans il en a 44. Bacall qui surnomme Bogart « Bogie », est sous le charme de cet homme cultivé, drôle , aimant lire. Très vite, ce dernier quitte sa femme et épouse Lauren Bacall le 21 mai 1945. Ils auront deux enfants au cours de leur 12 ans de vie commune.

Lauren Bacall et Humphrey Bogart dans Key Largo

Le couple Bogart est indissociable à la ville et au cinéma. Ensemble, ils prennent la tête du comité du 1er amendement avec Sinatra, Groucho Marx et John Houston. En 1947 débute la chasse aux sorcières ou plus exactement aux communistes. Hollywood n’est pas épargnée. Accusé de violer les principes de base de la démocratie, la commission Mc Carthy passe outre et inscrit sur une liste noire 300 artistes d’Hollywood, le couple Bogart-Bacall ne pourra rien y faire.

Marilyn Monroe, Humphrey Bogart, Lauren Bacall, lors de la première de « Comment j’ai épousé un millionnaire » à Los Angeles le 4 novembre 1953

En 1948, elle tourne son dernier film avec Bogart Key Largo. Cheveux ondulés, regard fondant, voix éraillée, sourcils en circonflexe Lauren Bacall est à cette époque la nouvelle femme fatale du cinéma.

En 1953, elle tourne pour la Fox avec Marilyn Monroe Comment épouser un millionnaire puis La femme modèle avec Gregory Peck du réalisateur Vincente Minelli. Dans ce film elle remplace au pied levé Grace Kelly partie se marier sur un rocher célèbre. C’est à cette époque, en 1956, qu’elle se sépare d’Humphrey Bogart. Atteint d’un cancer, il décède le 14 janvier 1957.

Une nouvelle vie commence pour Lauren Bacall mais c’est aussi le début de l’oubli. Indissociable de Bogart les studios hollywoodiens ne lui font plus confiance. Elle vole alors de bras en bras, ceux de Sinatra puis de Jason Robards, acteur alcoolique avec qui elle se marie en 1961. Ils resteront ensemble 8 ans et auront un enfant. C’est alors qu’elle repart pour New York pour refaire du théâtre. En 1970, Broadway lui propose de jouer dans Applause. D’autres pièces suivront. Elle termine sa carrière en faisant des apparitions dans Prêt à porter de Robert Altman ou Le crime de l’orient express et fait du doublage. Elle décède le 21 août 2014 à New York.

En 1999, Lauren Bacall est classée 20e actrice de légende dans le classement de l’American Film Institute. Pour l’anecdote, Humphrey Bogart termine premier. Ils resteront à jamais le couple mythique du cinéma américain.

Share Button

Leave a Reply