Lincoln Continental (1961-67) : La Kennedy


En  1922, après avoir connu des difficultés financières, Lincoln est racheté par la Ford Motor Company. Edsel Ford (fils unique d’Henry Ford), qui donnera son nom à la marque éphémère du même nom, prend la barre et modernise la marque. Il a enrôle les meilleurs carrossiers américains pour produire de nouvelles carrosseries. La Lincoln Motor Company devient la division Continental en 1954.

Un design destiné à la Thunderbird

Le modèle le plus tragiquement emblématique concerne  la quatrième génération de Lincoln complètement redessinée en 1961 par Elwood Engel et son équipe. En 1958, le président de Ford, Robert S. Mc Namara, demande à son équipe de designers d’ajouter deux portes et deux places à la Thunderbird pour le prochain millésime prévu en 1961. Engel est en effet celui qui a donné naissance au modèle Thunderbird de 1958. Le design présenté à McNamara va le séduire, si bien qu’il va le réserver à la Continental à qui il accorde du même coup un sursis. Quant à la Thunderbird, elle a le droit à un autre dessin (moins gracieux).

La nouvelle Lincoln est 37 cm plus courte que les précédents modèles et était assez compact par rapport à d’autres voitures de luxe. Elle mesure tout de même 5,39m.  La particularité de cette génération est double : une ligne épurée et des portes dites « suicide ». La décision de mettre des portes suicide est  prise avant tout pour des raisons pratiques afin de faciliter l’entrée et la sortie des passagers. Cela deviendra son originalité et sa marque de fabrique. Des usines de Wixom (Michigan) et Pico Rivera (Californie) sortent trois types de carrosseries :  berlines, coupés et cabriolet, tandis que les célèbres limousines seront construites chez Lehman et Peterson.

La version découvrable avec portes « suicide » à l’arrière du plus bel effet.

La Lincoln Cabriolet 4 portes marque son époque par son design tendu, la qualité de fabrication et ses dimensions lui permettant d’emmener 6 passagers dans un confort absolu. Doté d’incroyables options pour l’époque on retrouve par exemple un mécanisme d’abaissement des vitres arrières lors de l’ouverture des portières pour ne pas abimer la capote. Tous les continental ont été construits avec la transmission automatique, la direction assistée, les freins et les fenêtres, la radio avec le haut-parleur arrière, le chauffage, la moquette et les serrures électriques de porte. Les acheteurs avaient le choix entre un tableau de bord en noyer ou avec applique rembourrée. Sous le capot un monstrueux V8 de 300 chevaux fait office de cavalerie.

US Qualität  !

La Lincoln Continental  de 1961 est conçue et construite selon une nouvelle série de normes destinées à améliorer la fiabilité et la durabilité de l’auto face à la concurrence. Ford est  si confiant que la Lincoln est la première voiture fabriquée aux États-Unis à être vendu avec une garantie de 38000 km ou 2 ans et… c’est le double de celui de toute autre automobile. L’ innovation de Ford est de tester tous les composants avant de les installer dans les voitures. Ford introduit des tolérances d’avions dans le segment des voitures de luxe !

Chaque moteur est testé sur banc à l’équivalence de 145 km/h et ensuite décomposé pour

L’audit qualité pour ce modèle n’avait rien à envier aux marques premium d’aujourd’hui

l’inspection. Le moteur 480CID V8 est le moteur le plus précisément construit en Amérique à l’image de ce que fait Rolls Royce. Les pièces critiques sont montées à la main pour un ajustement parfait. Les normes sont tellement exigeantes que Ford conçoit de nouveaux équipements pour construire les pièces.

Le chromage et l’acier inoxydable sont  utilisés pour assurer la longévité et la fiabilité des pièces. Les alésages des cylindres sont affinés deux fois pour améliorer la lubrification des parois du cylindre. Après la construction du moteur, ce dernier est testé pendant trois heures.

Chaque composant électrique est testé individuellement puis testé à nouveau après assemblage. Des inspections sont effectuées tout au long de la chaîne de montage. Non, vous n’êtes pas au Japon ! Comme mesure supplémentaire de contrôle de la qualité, chaque semaine, une voiture est complètement démontée par le contrôle qualité pour vérifier les défauts liés au processus d’assemblage. De nouveau assemblée,  un inspecteur formé en usine l’a conduit sur un parcours de 3 km sur route réelle dans la région de Wixom, Michigan. Pendant l’essai  les inspecteurs vérifient tout l’intérieur et l’extérieur. La finition de peinture est également inspectée et l’alignement de la garniture examiné.

Road Force One ou la destinée tragique

En 1963, le Secrétaire à la Défense n’est autre que Robert S. Mc Namara. La Cadillac présidentielle est troquée au profit d’une rutilante Lincoln Continental bleu marine.  La limousine convertible à quatre portes est construite sur mesure par Hess & Eisenhardt pour en faire un véhicule de parade. On la surnomme même « La Kennedy » tellement le couple présidentiel  est lié à cette voiture qui va connaître un destin hors du commun. Le président Kennedy est assassiné à son bord  le 22 novembre 1963 par Lee Harvey Oswald, qui ne devait sans doute pas être tout seul, sur Dealey Plaza à Dallas, au Texas.

La Lincoln Continental était une vraie auto statutaire. Celle du Président.

Plus tard, le Service secret prennent rapidement des mesures pour que le véhicule soit reconstruit afin de mieux protéger les futurs présidents. Ils retournent la voiture à Hess & Eisenhardt pour des modifications sur  les bouchons de pare-chocs de chrome et le blindage. La voiture est également repeinte noire à la demande du président Johnson. Un toit en acier permanent est installé en 1964 et en 1967 le coffre arrière est renforcé. Elle est maintenant exposée  au Musée Henry Ford à Dearborn, Michigan.

La Lincoln de Kennedy au Musée Henry Ford

Elvis et les Stones l’ont adoptée

En dépit de cette aventure tragique le modèle connu un grand succès auprès des stars de l’époque comme le Pape Paul VI, Hugh Hefner, Spencer Tracy, les Supremes, les Rolling Stones, Sophia Loren, Jerry Lewis, l’acteur Ronald Reagan, Aristote Onassis et Elvis Presley.

Elle obtient également un grand succès cinématographique et apparait dans plusieurs films comme Goldfinger (1965), Matrix (1999), Last Action Hero (1993), Kalifornia (1993), Spider-Man 2 (2004), Hit and run (2012), Animal House (1978), l’Inspecteur Gadget (1986) et la série US « Entourage » (2004).

Le modèle de 1961 est le premier décapotable quatre portes d’après-guerre d’un constructeur majeur américain. Avec 2857 convertibles vendus sur une production totale de 25 160, c’est un succès commercial.

Share Button

Leave a Reply