Ford Rotunda : showroom tout feu tout flamme


La Ford Rotunda a été construite à l’origine pour abriter l’exposition de l’exposition universelle de 1933 à Chicago, connue sous le nom d’Exposition Century of Progress. Après la fermeture du salon, la Rotunda a été démontée et déplacée à Dearborn, dans le Michigan, où il a fallu 18 mois pour la reconstruire sur un site situé juste en face de l’immeuble de la Ford Motor Company, siège mondial de Ford à l’époque.

Un lieu de visite plébiscité

La Rotonde a été ouverte au public à Dearborn le 14 mai 1936 et est immédiatement devenue une attraction populaire. Il s’agit de la première application réelle du dôme géodésique léger de l’inventeur R. Buckminster Fuller. À l’intérieur, les murs sont recouverts de peintures murales montrant la chaîne de montage de la rivière Rouge. Sur les diférents espaces de la Rotonde se trouvent 19 reproductions de ce que Ford appelait les Routes du monde: la Voie Appian, la Route du Grand Tronc, l’Oregon Trail et l’avenue Woodward de Détroit. Après la seconde guerre mondiale, quelques travaux de modernisation sont entrepris et la Rotonde ouvre au public le 16 juin 1953 dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de Ford.

Ford Rotunda – 50ème Anniversaire de Ford à Détroit

Parmi les points forts de cette célébration figuraient 50 énormes bougies d’anniversaire montées et allumées le long du bord de la rotonde. La rotonde ultramoderne constituait une attraction majeure, devenant la cinquième destination touristique la plus populaire des États-Unis dans les années 1950 devant la Statue de la Liberté. Seules les chutes Niagara, le parc national des Great Smoky Mountains, la Smithsonian Institution et le Lincoln Memorial  la devançaient.

Un rendez-vous populaire de Noël

La « fantasy » de Noël proposée par Ford

La célébration annuelle de Noël explique en partie la popularité de la Rotonde: près d’un demi-million de personnes s’y sont rendues en 1953, sa toute première année. Chaque année Ford proposait un arbre de 18 mètres de haut, un atelier du père Noël et une crèche grandeur nature. Une année un cirque miniature de 15 000 pièces avec 800 animaux, 30 tentes et 435 figurines fut même installé. Au total, près de 6 millions de personnes ont visité la Fantaisie de Noël pendant les neuf années d’existence de la Rotonde.

 

 

 

Un showroom pour classiccars

Edsel eut les honneurs de la Rotunda

Ford a toujours utilisé la popularité de la Rotonde pour attirer l’attention sur les lancements de nouveaux modèles et constituer un lieu privilégié pour photographier ses automobiles et organiser des événements spéciaux. Elle fut le théâtre du lancement en grande pompe de la Lincoln Continental, de la Ford Thunderbird et de la nouvelle marque de Ford : Edsel. Cela ne porta pas chance à cette dernière,  la marque fit très vite faillite en raison de gros soucis de fiabilité et un design controversé.

Un destin tragique

Le vendredi 9 novembre 1962 part en fumée.

A l’automne 1962, les travaux vont bon train pour préparer la Fantaisie de Noël de 1962. Peu après 13 heures, le vendredi 9 novembre 1962, un employé de la Rotonde remarque de la fumée et des flammes près du toit. Des travaux d’étanchéité sont alors en cours. Un appareil de chauffage au propane en est à l’origine. Toute la structure du toit prend feu. Les matériaux composites en plastique et en fibre de verre brulent rapidement. L’alarme retentit, mais il est trop tard,  la rotonde est évacué. Le toit de l’immeuble s’effondre avant l’arrivée des pompiers emportant tous les véhicules exposés dont le concept car Ford Gyron. Des flammes de 50 mètres de hauteur s’échappent du brasier, une épaisse fumée est visible à des kilomètres. La scène de la Nativité devait être la plus grande exposition de ce genre aux États-Unis. En vain.

L’estimation de la reconstruction de la Rotunda s’élève à  15 millions de dollars. Ford choisi de ne pas le faire. Un mythe s’effondre.

 

Ford Rounda en 1953 pour le 50ème anniversaire de Ford

Share Button

Leave a Reply